Quelles alternatives à la maison de retraite ?

17 juin 2020

Souvent assimilées à des hospices, jouissant d’une réputation déclinante, les maisons de retraite n’ont pas vraiment bonne presse. Et ce même s’il ne s’agit pas d’Ehpad, c’est à dire de maisons de retraite médicalisées pour les personnes en perte d’autonomie.

Si l’on ajoute le manque de places et les tarifs des maisons de retraite souvent très onéreux – il faut en moyenne débourser 2200€ par mois -, il n’y pas à s’étonner que de nombreux seniors cherchent des solutions alternatives. Vous ne souhaitez plus, ou vous ne pouvez plus, rester chez vous, et vous recherchez un lieu de vie ?

A plus forte raison si vous êtes valide et en pleine possession de vos capacités cognitives, vous avez l’embarras du choix ! Découvrez notre sélection de solutions 100% seniors.

Rester en famille, ou presque

Pour les personnes que les proches souhaitent garder auprès d’elles, et qui disposent de suffisamment d’espace, il existe une alternative toute simple : construire un studio dans le jardin ou aménager une dépendance permet de profiter des siens, tout en conservant son autonomie, sans avoir l’impression de venir leur marcher sur les pieds et en évitant les écueils intergénérationnels.

L’ambiance familiale se retrouve également chez ceux qui ont fait de l’accueil de seniors leur métier. Les accueillants familiaux hébergent chez eux des personnes âgées et/ou handicapées, seules ou en couple. Ils sont agréés par le Conseil départemental, parfois même pour des seniors atteints de la maladie de Parkinson ou d’Alzheimer. De fait, l’accueil familial ne se restreint qu’aux personnes en grande perte d’autonomie, dont l’indice de dépendance est GIR 1 ou 2.

L’accueil familial ouvre droit à des aides comme l’APA (Aide personnalisée d’autonomie) à domicile et l’ASH (Aide sociale à l’hébergement). Pour les enfants hébergeant gracieusement leur proche, les aides se situent au niveau fiscal : déduction au titre des pensions alimentaires ou majoration de parts sur l’impôt sur le revenu.

Les résidences et les villages seniors

Les résidences seniors sont, comme leur nom l’indique, un ensemble de logements conçus pour des personnes âgées valides. Outre un appartement indépendant et fonctionnel, elles proposent des espaces collectifs offrant différents services. Cette solution convient tout particulièrement aux seniors seuls ou en couple qui souhaitent garder leur autonomie, tout en bénéficiant d’un cadre sécurisé.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les résidences seniors, voire investir dans l’une d’elle, consultez notre article sur ce sujet : https://teepy-job.com/investir-en-residence-service-senior/

Dans le même ordre idée, un concept tout droit venu des Etats-Unis est en train de se développer en France : les villages seniors. Situés généralement dans des zones plus rurales, ils sont constitués de petits pavillons, parfois avec jardin, et de bâtiments communs pour des activités.

Ces deux solutions d’hébergement misent, on l’aura compris, sur la convivialité entre seniors, sur le cadre de vie et sur la quiétude des habitants. Attention, si les logements sont adaptés, ces résidences ou villages ne sont en aucun cas médicalisés.

Colocation ou habitat participatif : la grande aventure

Prendre sa vieillesse en main tout en luttant contre l’isolement, c’est le principe de l’habitat participatif tels que le conçoivent les seniors. Les moyens sont mutualisés pour bâtir un ensemble de logements visant à accueillir toute une petite tribu, sans oublier les locaux communs. Il n’est en effet pas question, ici, de vivre à l’écart les uns des autres, mais bien de partager les tâches et les moments conviviaux, en somme de vieillir ensemble.

C’est également l’idée de l’habitat groupé, qui s’apparente cependant davantage à une colocation seniors. Il est souvent proposé par des seniors disposant d’un espace bien trop vaste pour eux. Partager le quotidien, retrouver une convivialité parfois perdue, mais aussi alléger les charges financières, font partie des objectifs poursuivis par ce type d’hébergement.

Mais pourquoi forcément rester entre seniors ? La colocation intergénérationnelle fait de plus en plus d’adeptes, et ce n’est pas un hasard. A condition d’avoir envie d’ouvrir son chez-soi, cette solution permet aux personnes âgées valides de rester à leur domicile tout en louant une chambre à un(e) étudiant(e) ou un(e) jeune actif, ou tout simplement en l’hébergeant contre services rendus.

Avec toutes ces solutions d’hébergement, un champ des possibilités qui ne cesse de s’élargir et des initiatives qui fleurissent un peu partout, les maisons de retraites seront-elles bientôt délaissées ? Rien n’est moins sûr, tout au moins en ce qui concerne les maisons de retraites médicalisées, souvent nécessaires dès lors que la personne âgée devient dépendante.

Vous avez aimé ? N'hésitez pas à partager cet article !