Retraite, ce qui change en 2021

14 janvier 2021
retraite ce qui change en 2021

Avec la nouvelle année, arrive de nouvelles règles !
A partir du 1er janvier 2021, la revalorisation des retraites, pension de réversion, imposition de l’épargne retraite font l’objet de revalorisation et ajustement.

Évolution des services pour demander votre retraite en ligne

L’année 2021 marque l’évolution de la plateforme info-retraite qui vous permet de faire votre demande de retraite en ligne sur la totalité des organismes de retraite obligatoire, de base et complémentaire.
Ce site vous aide dans la compréhension et l’information sur le système de retraite dans le cadre du droit à l’information retraite.

Revalorisation de la retraite de base et d’une partie des complémentaires

Une légère hausse de 0,4 %, liée à l’inflation annuelle, sera effective sur votre retraite de février 2021 puisque le versement des retraites de base se fait à terme échu.
Certains régimes complémentaires revalorisent également les pensions de 0,4 % comme Ircantec, Cavamac, RAFP ou la Caisse des artisans et commerçants. Pour AGIRC-ARRCO, il faudra attendre le 1er novembre 2021
En ce qui concerne l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) elle ne sera réévaluée qu’en avril.

Évolution du service de demande de pension de réversion

Ce service vous permettra de savoir si vous êtes éligibles à la pension de réversion, si vous remplissez les conditions de ressources et vous pourrez faire votre demande en ligne.
Vos ressources ne pourront excéder 21 320 € par an pour une personne veuve vivant seule (ou 5 330 € par trimestre). Si vous êtes remarié(e), pacsé(e) ou en concubinage, les revenus du ménage doivent être inférieurs à 34 112 € par an (ou 8 528 € par trimestre) depuis le 1er janvier 2021. Circulaire de la Cnav du 22 décembre 2020
À partir de mars 2021 vos informations seront pré-remplies

Salaire requis pour valider un trimestre

Pour valider un trimestre, il faut avoir cotisé à hauteur d’un salaire au moins égal à 150 fois le Smic horaire calculé au 1er janvier. Soit un revenu brut de 1 537,50 euros. Donc, pour valider 4 trimestres, il faudra avoir cotisé au minimum 6 150 euros dans l’année.

Imposition de l’épargne-retraite

Cette année, le plafond de la sécurité sociale (PASS) n’augmente pas donc les plafonds de déduction des produits d’épargne-retraite (PER, PERP et Madelin) restent donc identique à ceux de 2020.

Pour en savoir plus contacter votre assureur ou votre conseil en investissement.

Impact Chômage partiel

Si habituellement, les périodes de chômage partiel ne donnent pas la possibilité de valider des trimestres pour la retraite, la loi du 17 juin 2020 stipule que les périodes de chômage partiel comprises entre le 1er mars 2020 et le 31 décembre 2020 seront intégrées dans le décompte de la durée d’assurance. Le décret du 1er décembre précise qu’il faudra 220 heures d’indemnités de chômage partiel pour valider un trimestre.

Le régime complémentaires AGIRC-ARRCO prévoit l’attribution de points gratuits si la période d’activité partielle dépasse les 60 heures sur l’année. L’Ircantec prévoit de faire de même pour les agents non-titulaires de la fonction publique.

 

Enfin, si vous prenez votre retraite à l’étranger, les démarches vont aussi être simplifiées et pourront désormais se faire en ligne au cours du 2ème semestre 2021

Quant à la réforme des retraites, elle a été mise en pause à cause de la crise sanitaire…Mais reste une priorité pour le gouvernement !

Vous avez aimé ? N'hésitez pas à partager cet article !