Comment travailler à la retraite ?

3 mars 2020

Reprendre une activité professionnelle alors que l’on est déjà en retraite, c’est tout à fait possible et diverses raisons peuvent le justifier : envie de rester dans le monde du travail, besoin de revenus complémentaires…

De fait, plusieurs cas de figure peuvent se présenter. Vous avez cessé votre activité et vous souhaitez travailler à la retraite. Ou bien vous serez prochainement en retraite mais avez l’intention de poursuivre ponctuellement votre activité, avec une sacrée envie de transmettre votre savoir-faire avant de passer la main. Ou encore vous avez accumulé suffisamment de droits pour prétendre à une pension de retraite mais votre pension est insuffisante, par exemple si vous étiez au RSI, et vous vous retrouvez dans l’obligation de chercher un emploi senior.

Comment travailler à la retraite ? Quelles sont les conditions du cumul emploi retraite ? Quelles sont les incidences sur les cotisations retraites et chômage ?
Nous répondons à vos questions.

Comprendre le cumul emploi-retraite

Le dispositif cumul emploi-retraite 2020 s’adresse aux retraités relevant du régime général de la Sécurité sociale. Il permet, sous certaines conditions, de cumuler les revenus d’une activité professionnelle avec sa pension de retraite. Et ce CER concerne le travail à temps complet comme les emplois à temps partiel, vous choisissez la solution qui vous convient le mieux.

Comme toute règle a ses exceptions, sachez que vous pouvez en bénéficier sans être obligé de cesser votre activité principale, par exemple si vous exercez dans le domaine littéraire, artistique ou scientifique, si vous êtes travailleur handicapé, si vous avec une activité d’hébergement en milieu rural, etc. De même si vous menez une activité dite « de faible importance », qui ne vous rapporte pas plus qu’un tiers du SMIC. Retrouvez toute la liste de ces exceptions, disponible sur le site Service.public.fr.

En tant que retraité, ce dispositif vous autorise donc à travailler, comme salarié, intérimaire ou encore indépendant. Attention, si vous envisagez de reprendre un poste chez votre ancien employeur, sachez que vous devrez observer un délai de carence de six mois, faute de quoi vous ne pourrez pas prétendre au cumul emploi-retraite total.

Les conditions d’accès au cumul emploi-retraite total sont plutôt simples : avoir atteint l’âge de départ légal minimum, demander la liquidation de ses droits à la retraite (base et complémentaire), et prévenir les caisses de retraites que vous reprenez une activité professionnelle. Vous percevez alors l’intégralité de vos pensions de retraite et de vos revenus professionnels.

 

Vous recherchez un emploi vous permettant d’accéder à ce dispositif ?
N’hésitez pas à consulter nos offres.

 

Qu’est-ce que le cumul emploi-retraite partiel ?

Si au contraire vous ne remplissez pas toutes les conditions, mais que vous cherchez un emploi à la retraite, vous pouvez prétendre au cumul emploi-retraite partiel. Mais notez bien que ce dispositif est moins avantageux puisqu’il est soumis à des plafonds de revenus. Ceux-ci sont établis à 160 % du SMIC, soit 2463,07€ en 2020, ou bien à la moyenne des salaires de vos trois derniers mois d’activité.

Le dépassement de la somme intégrant pensions de retraite de base et complémentaire plus salaires est donc déduit de vos revenus. Il vous faut déclarer votre activité professionnelle à votre caisse de retraite dans un délai de un mois.

Quelques questions sur le cumul emploi-retraite

Que deviennent les cotisations retraite et chômage?

En cumulant retraite et activité professionnelle, vous êtes soumis aux cotisations sociales. Cependant, vous ne pourrez pas percevoir d’indemnité chômage si vous êtes licencié ou suite à une rupture conventionnelle. Il en va de même pour les cotisations vieillesse : elles ne vous ouvrent plus d’autres droits à la retraite depuis 2015. Seule exception, les retraités de l’armée, pour qui les cotisations vieillesse génèrent encore des droits.

A noter qu’en cas d’arrêt maladie, vous bénéficiez cependant des indemnités journalières, au même titre que les autres salariés.

Le dispositif est-il ouvert aux fonctionnaires?

Les fonctionnaires peuvent en effet bénéficier du CER, dans les mêmes conditions que les anciens salariés du secteur privé s’ils partent bien à l’âge d’ouverture des droits, ou s’ils ont atteint l’âge limite de départ. Ce sont les plafonds qui changent en cas de CER partiel : les revenus cumulés ne peuvent excéder un tiers de la pension annuelle brute, majoré de 7095,19€.

Et en cas de carrière longue?

C’est une mauvaise nouvelle pour les personnes qui bénéficient d’une retraite anticipée pour carrière longue, c’est à dire les actifs qui disposent de l’intégralité de leurs trimestres de cotisations vieillesse avant 62 ans. Le dispositif cumul emploi retraite ne leur est pas accessible tant qu’ils n’ont pas atteint l’âge légal.

Attention!

Le CER, instauré en 2003 par la loi Fillon et revu par la loi Touraine de 2014, sera soumis à des évolutions après l’adoption de la loi sur le système universel de retraites. Celle-ci devrait entrer en vigueur en 2022.

Vous êtes retraité et vous envisagez de reprendre une activité professionnelle ? Concrétisez votre projet en consultant nos offres d’emploi pour retraités. Teepy-job est le premier site d’emploi senior et vous aide à trouver une solution adaptée à votre profil et vos besoins.

Vous avez aimé ? N'hésitez pas à partager cet article !