Accueil    Les conditions du cumul emploi retraite

Le cumul emploi retraite vous offre la possibilité de travailler pour compléter votre pension retraite.

Une reprise d’activité sous conditions

Vous devez, au préalable, avoir mis fin à toutes vos activités professionnelles et avoir demandé votre pension de retraite.

Tous les retraités du régime général de la Sécurité Sociale, le régime général des salariés, les régimes des indépendants, des fonctionnaires, des professions libérales et le régime agricole peuvent bénéficier de cette opportunité sous 2 conditions:

  • Avoir liquidé l’ensemble de ses retraites de base et complémentaire, et avoir commencé à percevoir vos indemnités retraite.
  • Avoir atteint l’âge légal minimum de départ ( au moins 62 ans)

Toutefois aucun délai n’est prévu pour reprendre une activité professionnelle, salariée ou non.

Cumul intégral et illimité

Pour bénéficier d’un cumul intégral de vos pensions de retraite (base et complémentaire) avec vos nouveaux revenus professionnels il vous faudra avoir au minimum 62 ans et justifier d’une durée de cotisations à la Caisse Nationale d’Assurance-Vieillesse d’au moins 42 ans (ou  défaut à partir de 67 ans, pour ceux nés après 1955) ce qui correspond aux droits à taux plein.

Cumul plafonné

Si vous ne pouvez justifier de ces 42 années de cotisations le montant mensuel du revenu et des retraites (base et complémentaires) ne pourra dépasser le dernier salaire d’activité perçu avant votre retraite ou la somme de 2433,95 € par mois en 2019 (1,6 fois le Smic) si ce montant est plus avantageux.

En effet votre retraite de base sera automatiquement diminué du montant excédentaire dans le cas d’un dépassement.

Toutefois vous pouvez contourner quelque peu la règle, grâce à une circulaire de la CNAV (publiée en 2017) si votre nouvelle activité relève d’un autre régime, sans limite de revenus. Ainsi, dès 62 ans vous pourrez cumuler de façon illimitée vos pensions de retraite et vos revenus en changeant de régime ou de statut.

Nouveaux droits à la retraite

Néanmoins toute nouvelle activité professionnelle ne rime pas avec nouveaux droits à la retraite . Votre nouvel emploi reste soumis aux cotisations vieillesse sans acquérir aucun droit ni point retraite supplémentaire. Donc le retraité continue à cotiser, mais à fonds perdus.

Les démarches

Si vous souhaitez reprendre une activité, contactez vos caisses de retraites (base et complémentaire) pour connaître vos droits à cumul. La caisse vous indiquera les conséquences de la reprise d’activité sur le versement de vos retraites.

Ce qui change en 2019

À compter du 1er janvier 2019, les futurs retraités verront leurs pensions complémentaires automatiquement minorées de 10 %. Et ce dispositif s’appliquera pendant trois ans, et au plus tard jusqu’à 67 ans. Le cumul retraite emploi  sera dès lors beaucoup moins attractif. Pour beaucoup il sera alors préférable de ne pas liquider sa retraite et de continuer à travailler…

 

Attention:

Si vous ne bénéficiez pas d’un cumul intégral le dispositif cumul-emploi retraite (CER) vous autorise à travailler de nouveau chez votre dernier employeur seulement à compter de 6 mois après votre départ à la retraite. Vous devez tenir compte de ce délai de carence.

Les assurés demandant à bénéficier du dispositif de retraite progressive sont exclus du principe du cumul emploi retraite.

En savoir plus