Accueil    Les avantages de la retraite progressive en France

La retraite progressive, un passage en douceur de la vie active à la retraite.

La retraite progressive donne la possibilité à un salarié senior de demander la liquidation d’une pension de retraite provisoire tout en poursuivant une activité à temps partiel (entre 40% et 80%) auprès de son employeur. Le salarié senior a donc la possibilité de réduire son activité en touchant à la fois un salaire et une pension de retraite.

Rémunération :

La fraction de la pension de retraite versée restera égale à 100% moins la quantité de travail à temps partiel. Plus vous travaillez, moins la part de la pension est élevée. Et inversement !

Autre avantage, le système permet de valider des trimestres supplémentaires puisque pendant le temps partiel, vous continuez de cotiser. Vous toucherez ensuite l’intégralité de votre pension après un recalcule de vos droits lorsque vous cesserez de travailler.

 Deux conditions sont exigées :

  • le salarié doit avoir au moins 60 ans ;
  • il doit justifier d’une durée d’assurance au moins égale à 150 trimestres.

Ne peuvent pas bénéficier de la retraite progressive :

  • les cadres au forfait-jours
  • les VRP (sauf ceux pouvant justifier de la durée à temps partiel de leur travail)
  • les artisans taxi affiliés à l’assurance volontaire
  • les mandataires sociaux et les dirigeants de société commerciales qui n’ont pas le statut de salarié et ne peuvent produire un contrat de travail.

Grâce à la loi de financement de la Sécurité sociale de 2017, les salariés qui ont plusieurs employeurs (et notamment les salariés du particulier employeur) peuvent également bénéficier de ce dispositif.

Cependant la retraite progressive est conditionnée par l’accord de l’employeur qui peut refuser le passage d’un temps complet à un temps partiel puisque cela implique une modification du contrat de travail.

Seul les salariés déjà à temps partiel peuvent se passer de cet accord et juste demander une attestation de temps partiel.

Le versement dure tant que l’activité est exercée à temps partiel et chaque année vous devez retourner un questionnaire de contrôle à la CNAV sous peine de suspension du versement de votre pension.

Attention la retraite progressive ne doit pas être confondue avec le dispositif du cumul emploi – retraite qui concerne la reprise d’une activité après le départ en retraite.

En savoir plus